Quête de sens, sentiment d’utilité, …, le collaborateur d’aujourd’hui présente de nouvelles attentes au sein de l’entreprise.  61% des salariés considèrent le bonheur et le bien-être au travail plus important que le salaire (source : e-rse.net). Ainsi, la quête de sens prend de plus en plus de place dans la sphère professionnelle.

Le mécénat de compétences est une réponse émergente dans les entreprises, il répond à ce besoin d’équilibre et d’exercice de citoyenneté dans le cadre du travail, là où les managers souhaitent animer et motiver leurs équipes, et là où le RH souhaite attirer et fidéliser les talents.

En quoi cela consiste?

Le mécénat de compétences, c’est la mise à disposition des compétences d’un collaborateur pour une association.

Comment le mettre en place ?

Charlotte Hyest, fondatrice de L’Engagement Simone, prestataire en mécénat de compétences à Lille, nous explique le fonctionnement.  Deux possibilités :  « Grâce à une équipe dédiée en interne ou via un prestataire de service spécialisé qui fait l’intermédiaire entre l’entreprise et l’acteur social ». Elle a identifié plusieurs étapes clés dans la mise en place de cette mobilisation sociale et nous les livre : définition du format que prendra l’engagement, identification des compétences mobilisables, cadrage des missions, diagnostic des besoins des associations, communication interne d’appel aux salariés volontaires, création d’un lien entre les intervenants.

Ponctuel ou régulier, seul ou en équipe, le mécénat de compétences est un dispositif flexible qui peut concerner tous les collaborateurs (métiers et hiérarchies confondues). La prestation peut concerner soit le fonctionnement de l’association ( organisation de travail, réalisation site internet, stratégie de communication), soit elle répond à un manque de bénévoles sur le terrain ( maraude, etc).

Après une expérience dans l’humanitaire et dans le monde de l’entreprise, elle est convaincue que le mécénat de compétences est un levier innovant d’engagement des collaborateurs, tout en créant de la valeur et du lien entre les différents acteurs d’un même territoire. Elle évoque les nombreux bénéfices tirés : « Lorsque les missions sont bien définies et qu’elles répondent à de réels besoins, alors les collaborateurs se sentent utiles et fiers, des sentiments positifs qui font du bien ! Le mécénat de compétences permet aussi aux collaborateurs de sortir du cadre, de vivre une expérience unique et différente de leur quotidien. Ils gagnent en flexibilité et en créativité et en ressortent boostés. C’est clairement du gagnant-gagnant car pour l’association lorsque que tout est bien cadré, c’est un support puissant. »

Finalement cette nouvelle voie vers l’engagement social des collaborateurs n’est pas juste un effet de mode, elle répond à un véritable besoin. Ainsi, le collaborateur de demain sera responsable et l’entreprise a l’opportunité de le suivre dans son cheminement.

Plus d’info sur L’engagement Simone : www.lengagementsimone.com

Poster un commentaire